Vous ressentez parfois une douleur dentaire brève et vive dans certaines situations sans pour autant en connaître les causes ? Vous souffrez possiblement d’hypersensibilité dentaire.

L’hypersensibilité dentaire (ou dentinaire) est une affection dentaire commune. On estime qu’un Canadien sur 3 serait concerné. Celle-ci est plus fréquente entre 20 et 50 ans, même si toutes les tranches d’âge peuvent être touchées.

Vous croyez souffrir de cette condition et aimeriez connaître les causes probables de votre hypersensibilité dentaire ? La lecture de cet article vous en apprendra plus sur les « dents sensibles ».

L’hypersensibilité dentaire, de quoi s’agit-il ?

Pour mieux comprendre l’hypersensibilité dentaire, il est bon de présenter brièvement l’anatomie d’une dent. Chaque dent est ainsi constituée d’une couche d’émail sous laquelle se trouve la dentine. Presque aussi dure que l’émail, celle-ci agit comme un protecteur autour de la partie vivante de la dent, la pulpe dentaire.

La dentine est constituée d’une foule de petits tubes qui renferment des terminaisons nerveuses qui communiquent directement avec la pulpe dentaire. Parfois, il arrive que la dentine ne soit plus complètement protégée, on dit alors qu’elle est exposée.

Les aliments et les liquides chauds, froids, sucrés ou acides peuvent alors stimuler ces terminaisons nerveuses, provoquant un élancement ou une douleur brève et aiguë.

Ces symptômes d’hypersensibilité dentaire se produisent généralement de manière occasionnelle. Dans certains cas plus rares, une douleur quasi constante peut être ressentie. Le brossage des dents, le passage de la soie dentaire et même une respiration profonde suffisent parfois pour faire apparaitre la douleur. Cependant, il n’existe pas de règle absolue quant au développement de l’hypersensibilité dentaire. En effet, celle-ci peut survenir graduellement ou arriver subitement.

C’est pourquoi en optant pour des soins dentaires préventifs, un professionnel de la santé bucco-dentaire pourra traiter votre hypersensibilité dentaire à ses débuts.

Quelles sont les causes de l’hypersensibilité dentaire ?

L’hypersensibilité dentaire peut provenir de diverses causes. Voyons ensemble quelques-unes d’entre elles.

L’usure de l’émail : une cause fréquente de l’hypersensibilité dentaire

L’usure de l’émail est une des principales causes de l’hypersensibilité dentaire. Bien que cette surface externe de la dent soit particulièrement résistante, il est possible qu’elle s’use avec le temps. Lorsque cette usure devient trop importante, la dentine qui se trouve sous l’émail est donc exposée et peut provoquer une sensibilité dentaire.

Plusieurs facteurs contribuent à dégrader la couche d’émail, notamment :

  • Un brossage trop énergique, trop fréquent ou inadéquat (dans le sens horizontal, à l’aide d’une brosse à dents à soies rigides ou d’un dentifrice abrasif)
  • L’érosion des dents causée par la consommation excessive d’aliments ou de boissons acides, par exemple les boissons gazeuses, énergisantes, les jus d’agrumes ou l’eau citronnée
  • L’abrasion des dents causée par le grincement des dents les unes contre les autres (bruxisme) ou encore la mastication d’aliments durs ou de certains objets (stylos, pinces à cheveux)

La récession des gencives sur le banc des accusés

L’hypersensibilité dentaire peut aussi être causée par la récession des gencives. Ce déchaussement dentaire survient lorsqu’il y a une perte de tissu de la gencive autour de la dent. Elle conduit en outre à l’exposition apparente de la racine de la dent.

La dentine se trouve ainsi au contact direct des aliments, des liquides, du froid, du chaud. Et par un phénomène semblable aux précédents, les dents deviennent alors hypersensibles.

Les récessions gingivales peuvent être dues à un brossage trop vigoureux ou une mauvaise technique de brossage. Une hygiène dentaire insuffisante ou une maladie parodontale, comme une gingivite ou une parodontite, peuvent également en être à l’origine.

Des sensibilités temporaires après certains traitements

Certains traitements dentaires peuvent également donner lieu à une hypersensibilité dentaire. Un blanchiment de dents, un détartrage, l’obturation d’une carie ou une chirurgie gingivale peuvent par exemple générer une certaine sensibilité durant ou après l’intervention.

Ces symptômes diminuent toutefois graduellement et disparaissent totalement après un certain temps, dépendant des soins prodigués. En tout temps, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre dentiste afin d’obtenir des conseils, surtout si la douleur ou l’inconfort persiste après plusieurs semaines.

Traiter l’hypersensibilité dentaire chez votre dentiste

Voilà ! Maintenant, vous en savez un peu plus sur les causes de l’hypersensibilité dentaire. Vos dents sont sensibles ? Pas de panique, plusieurs solutions peuvent vous aider à soulager votre douleur à la maison :

  • Utiliser un dentifrice ou un rince-bouche pour dents sensibles
  • Employer une brosse à dents à poils souples ou ultrasouples
  • Adopter de bonnes habitudes d’hygiène dentaire et une meilleure technique pour se brosser les dents
  • Limiter la consommation d’aliments et de boissons acides
  • En cas de grincement de dents, porter un protecteur buccal durant la nuit

Et bien que fréquente, cette affection ne doit pas pour autant être ignorée. L’hypersensibilité dentaire indique souvent la présence d’une condition médicale qui doit être traitée. Un examen dentaire rigoureux permettra à votre dentiste de déterminer la cause de votre douleur et de vous conseiller le traitement adéquat pour préserver votre santé bucco-dentaire.

Donc, si vos dents sont sensibles ou si vous ressentez une douleur inhabituelle dans votre bouche, n’hésitez pas à contacter le Centre dentaire Mont-Royal. Nos professionnels de la santé bucco-dentaire sauront vous accompagner et vous proposer les soins et les traitements adaptés à votre situation.

Articles recommandés