Mauvaise haleine : quelle est son origine ?

origine-mauvaise-haleine

Chacun d’entre nous a probablement un jour ou l’autre souffert de mauvaise haleine. Si dans certains cas cette condition ne fait que passer, la mauvaise haleine peut néanmoins persister.

Mais quelle est l’origine de la mauvaise haleine, au fait ? Et pourquoi survient-elle ?

Nos dentistes ont choisi d’aborder le sujet avec vous aujourd’hui.

Les différents types de mauvaise haleine

Il existe principalement 2 types de mauvaise haleine : la mauvaise haleine occasionnelle et la mauvaise haleine chronique.

Lorsqu’elle est occasionnelle, la mauvaise haleine, aussi appelée halitose dans le jargon des dentistes, peut être causée par la digestion de certains aliments qui sont reconnus pour affecter l’haleine pendant une période allant de 24 à 72 h.

Mais lorsqu’elle est chronique, malgré une bonne hygiène buccale, la mauvaise haleine peut être liée à une condition médicale, car certaines maladies ou conditions favorisent la production de substances malodorantes qui peuvent être détectées dans l’haleine.

Qu’elle soit occasionnelle ou chronique, avoir une mauvaise haleine n’est jamais une situation bienvenue qui parfois, peut s’avérer incommodante.

Les causes de la mauvaise haleine

Plongeons un peu plus dans l’origine de la mauvaise haleine, voulez-vous ?

Certains aliments

La mauvaise haleine est fréquemment causée par la consommation de certains aliments. L’ail, l’oignon, certaines épices, le café ou bien encore l’alcool sont autant de produits alimentaires qui sont souvent à l’origine de la mauvaise haleine.

Une fois digérés, ces aliments se transforment en éléments potentiellement malodorants qui passeront ensuite de la circulation sanguine aux poumons. Ce faisant, ils contribuent à l’apparition de la mauvaise haleine en étant expirés par les voies aériennes et la bouche.

Limiter la consommation de tels aliments et adopter une alimentation équilibrée représentent une solution efficace pour combattre la mauvaise haleine.

Une mauvaise hygiène bucco-dentaire

Une hygiène bucco-dentaire inadéquate peut aussi être à l’origine de la mauvaise haleine.

Lorsqu’on mange, de petites particules de nourriture peuvent rester coincées entre les dents. À défaut de déloger ces débris alimentaires, la bouche et la dentition peuvent alors devenir la source d’une multiplication de bactéries qui dégageront avec le temps des composés chimiques volatils et malodorants à base de soufre. C’est ce phénomène qui peut engendrer une mauvaise haleine.

Se brosser les dents après chaque repas et utiliser la soie dentaire au moins une fois par jour, avant le brossage, est une façon efficace d’éliminer par vous-même les résidus alimentaires, les bactéries et de lutter contre la mauvaise haleine. L’utilisation d’un dentifrice au fluor, de brossettes interdentaires, d’un gratte langue ou d’un rince-bouche peut aussi aider à maintenir une bonne haleine.

Les soins dentaires jouent aussi un rôle majeur dans le traitement de la mauvaise haleine. Une visite régulière chez le dentiste est essentielle, notamment pour votre nettoyage dentaire, car lui seul permet de déloger la plaque dentaire et le tartre de certains endroits plus difficilement accessibles au brossage.

Une infection dentaire ou une maladie buccale

La mauvaise haleine est également un symptôme commun et caractéristique de plusieurs conditions dentaires ou buccales.

Les caries dentaires, les abcès, les inflammations buccales ou certaines maladies parodontales, telles que la gingivite ou la parodontite, sont autant de conditions bucco-dentaires qui favorisent la prolifération des bactéries.

Ces bactéries stagnantes et non éliminées souvent logées au niveau des gencives produisent des substances malodorantes qui sont reconnues pour être à l’origine de la mauvaise haleine.

Le recours à des soins de dentisterie ou des soins de parodontie est alors nécessaire pour rétablir la santé bucco-dentaire générale de la personne concernée et éliminer la source de la mauvaise haleine.

La bouche sèche

Notre salive contient des substances antibactériennes qui éliminent les germes et les particules responsables de la mauvaise haleine. Grosso modo, elle constitue un genre de « rince-bouche naturel ».

Or, la nuit, notre production de salive diminue, favorisant ainsi l’accumulation de bactéries dans la bouche. C’est ce qui explique que nous ayons parfois une sensation buccale désagréable au réveil.

D’autres produits qui favorisent la sécheresse buccale, comme le tabac, les décongestionnants, certains médicaments antihistaminiques ou antidépresseurs, entrainent aussi la mauvaise haleine. L’utilisation excessive d’un rince-bouche à base d’alcool peut également y contribuer.

Autres causes de la mauvaise haleine

Les reflux gastro-œsophagiens et l’acidité gastrique provoqués par certains troubles digestifs peuvent être à l’origine de la mauvaise haleine.

Plus rarement, la mauvaise haleine peut aussi être le symptôme d’un problème de santé plus grave, comme certaines maladies respiratoires, le diabète, une insuffisance rénale ou du foie ou des problèmes de métabolisme.

Dans ces situations, la mauvaise haleine est généralement plus sévère et nécessitera un traitement médical et une prise en charge par un médecin spécialiste.

Traiter la mauvaise haleine et dire au revoir à cet indésirable

Comme nous venons de le voir, l’origine de la mauvaise haleine est très variée. D’origine principalement bactérienne, la mauvaise haleine est associée à diverses habitudes personnelles ou conditions bucco-dentaires qu’il est important d’identifier afin d’apporter des solutions et des soins appropriés.

Peu importe ce qui la cause, nous vous invitons à prendre rendez-vous régulièrement auprès de votre cabinet de dentisterie. Il s’agit là d’un excellent moyen d’assurer votre santé bucco-dentaire.

Votre dentiste possède également toutes les connaissances nécessaires pour diagnostiquer la plupart des cas de mauvaise haleine. Consultez-le !

Quoi faire contre le grincement des dents ?

grincement-des-dents

Le grincement de dents, aussi appelé bruxisme, est un problème bucco-dentaire commun qui concerne les patients de tout âge, adultes ou enfants.

Si vous souffrez de bruxisme, votre sommeil peut être perturbé et vos dents peuvent être fragilisées. Heureusement, des solutions simples et efficaces existent pour vous soulager.

Quoi qu’il en soit, vous êtes au bon endroit pour en apprendre davantage sur le bruxisme et voir comment votre dentiste peut vous aider à y remédier.

Qu’est-ce que le bruxisme ?

Le bruxisme se produit lorsqu’une personne contracte de manière inconsciente et prolongée les muscles des mâchoires. Les dents se serrent alors involontairement les unes contre les autres.

Il est possible de grincer des dents le jour comme la nuit. Comme il s’agit d’un phénomène mécanique spontané, il est difficile de le contrôler, particulièrement pendant le sommeil.

Ce phénomène se manifeste principalement de deux façons :

  • il peut être statique, soit lorsque la personne serre des dents sans produire de bruit ;
  • et il peut aussi être dynamique. Dans ce cas-ci, les grincements sont accompagnés de mouvements distinctifs des mâchoires qui peuvent être latéraux ou aller d’avant en arrière.

Les symptômes qui l’accompagnent

L’intensité et la durée du bruxisme varient selon les personnes et le moment de la journée. Ces grincements s’accompagnent généralement d’un ou de plusieurs symptômes :

  • douleurs à la mâchoire, souvent au réveil ;
  • maux de tête et douleurs cervicales ;
  • usure prématurée de la surface des dents ;
  • sensibilité dentaire excessive ;
  • difficulté à ouvrir la bouche normalement.

Et divers autres maux comme des douleurs aux muscles des joues, du cou, voire des épaules peuvent être ressenties. La personne atteinte peut aussi éprouver une plus grande fatigue pendant la journée, la qualité du sommeil étant affectée.

Quelles sont les causes du grincement dentaire ?

Les causes du grincement de dents ne sont pas encore toutes connues. Les experts s’accordent néanmoins pour dire que les origines du bruxisme sont multiples.

Celui-ci peut être causé par différents facteurs d’ordre psychosomatique, musculaire ou occlusal. Ainsi, il peut être lié à un problème de malocclusion au niveau des mâchoires. Le stress et l’anxiété sont également reconnus comme des facteurs aggravants.

La prise de certains médicaments, d’antidépresseurs et la consommation de certaines drogues favorisent aussi son apparition.

Cette condition est parfois difficile à dépister. Des études ont montré qu’une personne pouvait grincer des dents plus d’une centaine de fois par nuit. Sans pour autant en garder de souvenir au réveil !

Pour y parvenir, rien de mieux que de prendre rendez-vous auprès d’un centre dentaire, car seul un dentiste possède l’expertise pour identifier le problème, et le traiter correctement.

Quelles solutions pour le grincement dentaire ?

L’utilisation d’une plaque occlusale est une solution bénéfique pour prévenir les effets néfastes du bruxisme.

La plaque occlusale est un appareil dentaire transparent qui recouvre les dents supérieures ou inférieures. Elle est confectionnée sur mesure, selon les empreintes dentaires du patient et s’adapte donc parfaitement à son anatomie.

Le principe est simple : son utilisation empêche le frottement entre les dents du haut et celles du bas. Vos dents ne se touchant plus, elles sont ainsi protégées.  

Portée généralement pendant la nuit, la plaque occlusale permet ainsi de réduire la pression exercée sur les articulations de la mâchoire, l’usure dentaire et les maux de tête.

Doit-on réellement traiter le bruxisme ? Ne peut-on pas simplement vivre avec ?

Peu importe ce qui cause le grincement des dents, il est toujours très important de considérer cette situation avec attention, car les conséquences sur la santé bucco-dentaire peuvent être dommageables.

S’il n’est pas pris en charge par un dentiste, le bruxisme pourrait entrainer des maladies parodontales. Il peut également engendrer la dévitalisation des dents et ainsi faciliter l’apparition d’une fracture dentaire ou d’un déchaussement.

Si les conséquences du bruxisme nuisent à la santé bucco-dentaire d’un individu, elles peuvent donc aussi avoir de fâcheuses répercussions sur sa santé générale.

L’importance de traiter le grincement des dents

À la lumière de ces informations, vous en savez désormais davantage sur le bruxisme. Nous espérons que ce survol du sujet vous a plu et qu’il vous a démontré l’importance de traiter ce problème, qui peut affecter grands et petits.

Pour en savoir plus sur le monde passionnant des soins dentaires, nous vous invitons à parcourir la section blogue de notre site Web. Vous y découvrirez une foule d’articles intéressants.

Et pour prendre en charge votre problème de bruxisme sans plus tarder, contactez-nous. Toute l’équipe du Centre dentaire Mont-Royal vous accueillera avec grand plaisir dans notre environnement chaleureux.

Problèmes et maladies des gencives : quels sont les meilleurs traitements ?

problemes-de-gencives-traitement

Des études sur la santé bucco-dentaire ont démontré qu’une grande proportion des Québécois serait aux prises avec une maladie parodontale. Étant une des principales causes de la perte des dents à l’âge adulte (entre 70 % et 80 %), les problèmes de gencives doivent donc être considérés avec attention et traités dès leur apparition.

Mais bonne nouvelle ! Avec des soins appropriés et de saines habitudes bucco-dentaires, vous pouvez facilement maintenir vos gencives en santé. Vous croyez souffrir d’un problème ou d’une maladie des gencives ? La lecture de cet article vous en apprendra davantage sur les meilleurs traitements disponibles.

Les maladies de gencives : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit dans la plupart des cas d’une inflammation d’origine bactérienne causée par l’accumulation de plaque dentaire, un mélange de résidus de nourriture, de salive et de « mauvaises » bactéries. Lorsque la plaque dentaire n’est pas éliminée par le brossage, la soie dentaire et un nettoyage dentaire régulier chez votre dentiste, elle finit par s’accumuler et progresser. Les gencives s’infectent ; on parle alors de gingivite.

Avec le temps, une ou plusieurs dents, et les os qui les soutiennent, peuvent également être affectés (parodontite). Sans traitement dentaire pour y remédier, les dents risquent alors de se déchausser et de tomber (parodontite avancée). Il est parfois nécessaire dans ces cas-là d’extraire la dent touchée afin de préserver la santé bucco-dentaire des patients.

Quels sont les signes précurseurs d’un problème ou d’une maladie des gencives ?

Comment savoir si vous souffrez d’une maladie des gencives ? Bonne question ! Bien qu’une gingivite puisse passer inaperçue, et ne pas être douloureuse, celle-ci peut rapidement s’aggraver. Voici quelques signes précurseurs qui peuvent vous alerter :

  • des gencives blanches ou rouges plutôt que d’être rosées ;
  • des saignements apparaissent au brossage des dents ou au passage du fil dentaire ;
  • des gencives gonflées, enflées, douloureuses ou sensibles au toucher ;
  • des dents qui paraissent plus longues ou qui bougent , car les racines sont dénudées ;
  • une mauvaise haleine qui ne disparaît pas.

Vous ressentez un de ces symptômes ? Nous vous déconseillons fortement d’attendre que « cela passe », y compris lorsque aucune douleur particulière ne se fait sentir. Les conséquences sur votre dentition peuvent en effet être importantes.

Heureusement, des soins dentaires préventifs et des traitements curatifs existent pour éviter et soigner les maladies des gencives.  En consultant rapidement un dentiste, celui-ci pourra évaluer votre situation et vous proposer les traitements adaptés.

La dentisterie préventive : pour éviter les problèmes de gencives

Des gencives saines sont essentielles à une bonne santé bucco-dentaire : non seulement elles protègent les dents, mais elles leur donnent aussi une grande solidité en soutenant les tissus qui les rattachent à la mâchoire. C’est pourquoi les maladies et les affections qui touchent les gencives peuvent avoir des répercussions dommageables sur votre dentition et plus globalement, sur votre santé.

Des gestes simples permettent d’éviter ces problèmes de gencives. Comment y parvenir ?

  1. En adoptant de bonnes habitudes d’hygiène bucco-dentaire :
  2. se brosser les dents deux fois par jour, avec une brosse à dents à poils souples, en n’oubliant pas de masser les gencives ;
  3. passer la soie dentaire quotidiennement ;
  4. utiliser au besoin et en complément, un dentifrice antitartre, un jet dentaire ou un rince-bouche antiseptique.
  5. En consultant régulièrement votre dentiste, au moins une fois par an. Les différents soins de dentisterie préventive offerts – examen complet, nettoyage dentaire ou détartrage – conviennent en effet à tous les âges et permettent de déceler et soigner au plus tôt les maladies des gencives.

La prévention EST la meilleure solution pour préserver et maintenir votre santé bucco-dentaire. En prenant les devants et en optant pour les soins dentaires préventifs, vous mettez toutes les chances de votre côté pour que la plaque dentaire et le tarte ne s’accumulent pas sous la gencive et n’entraînent pas l’apparition des maladies gingivales. D’ailleurs, les maladies parodontales sont généralement sans gravité et réversibles lorsqu’elles sont détectées et traitées dans leurs premiers stades.

La parodontie : des traitements pour prendre soin et guérir vos gencives

La parodontie est la discipline de la dentisterie qui se consacre exclusivement au diagnostic et au traitement des pathologies qui touchent le parodonte, c’est-à-dire l’ensemble des tissus de soutien des dents, du cément de la racine dentaire, des gencives et des os.

Le parodontiste est un dentiste spécialiste qui a complété une formation complémentaire spécifique de plusieurs années. En collaboration avec votre dentiste traitant, il intervient en tant qu’expert pour soigner efficacement les gingivites et les parodontites.

Plusieurs traitements sont envisageables et dépendent du degré d’évolution de l’inflammation des gencives :

  • Le plus courant, le surfaçage radiculaire, consiste à nettoyer en profondeur l’ensemble des tissus de soutien de la dent. Là où le simple brossage ne suffit plus à enlever les bactéries et le tartre qui se sont déposés et accumulés.
  • Dans les cas plus avancés, lors d’un déchaussement dentaire ou d’une récession de gencive, une greffe gingivale pourrait être recommandée. Cette intervention sous anesthésie locale permet de redonner à la gencive son entière fonctionnalité.

Au Centre dentaire Mont-Royal, tous les services de parodontie sont offerts sur place. Alors, si vos gencives sont douloureuses ou saignent facilement, n’attendez plus pour faire évaluer votre santé buccale. Nos parodontistes sauront vous accompagner et vous conseiller les traitements appropriés à votre situation.

Traiter vos problèmes et maladies des gencives une fois pour toutes !

Voilà ! Maintenant, vous en savez un peu plus sur les maladies des gencives et les traitements possibles pour les soigner.

Comme bien souvent, la prévention demeure la meilleure option pour se prémunir de ces problèmes. Un brossage adapté, l’utilisation de la soie dentaire et des produits complémentaires (dentifrice au fluor, bain de bouche antibactérien, etc.) offrent les meilleures garanties pour une bonne santé bucco-dentaire.

Il est également essentiel de prendre un rendez-vous avec un dentiste pour votre nettoyage et examen dentaire annuel. Cela permettra de détecter les premiers signes éventuels des maladies gingivales et de les traiter bien avant qu’elles ne s’aggravent.

Vous pensez être aux prises avec une gingivite ou une parodontite ? Pas de panique ! Contactez le Centre dentaire Mont-Royal dès maintenant. Nos dentistes et parodontistes vous accompagneront et vous aideront à retrouver des gencives en pleine forme.

Quelles sont les causes de l’hypersensibilité dentaire ?

causes-hypersensibilite-dentaire

Vous ressentez parfois une douleur dentaire brève et vive dans certaines situations sans pour autant en connaître les causes ? Vous souffrez possiblement d’hypersensibilité dentaire.

L’hypersensibilité dentaire (ou dentinaire) est une affection dentaire commune. On estime qu’un Canadien sur 3 serait concerné. Celle-ci est plus fréquente entre 20 et 50 ans, même si toutes les tranches d’âge peuvent être touchées.

Vous croyez souffrir de cette condition et aimeriez connaître les causes probables de votre hypersensibilité dentaire ? La lecture de cet article vous en apprendra plus sur les « dents sensibles ».

L’hypersensibilité dentaire, de quoi s’agit-il ?

Pour mieux comprendre l’hypersensibilité dentaire, il est bon de présenter brièvement l’anatomie d’une dent. Chaque dent est ainsi constituée d’une couche d’émail sous laquelle se trouve la dentine. Presque aussi dure que l’émail, celle-ci agit comme un protecteur autour de la partie vivante de la dent, la pulpe dentaire.

La dentine est constituée d’une foule de petits tubes qui renferment des terminaisons nerveuses qui communiquent directement avec la pulpe dentaire. Parfois, il arrive que la dentine ne soit plus complètement protégée, on dit alors qu’elle est exposée.

Les aliments et les liquides chauds, froids, sucrés ou acides peuvent alors stimuler ces terminaisons nerveuses, provoquant un élancement ou une douleur brève et aiguë.

Ces symptômes d’hypersensibilité dentaire se produisent généralement de manière occasionnelle. Dans certains cas plus rares, une douleur quasi constante peut être ressentie. Le brossage des dents, le passage de la soie dentaire et même une respiration profonde suffisent parfois pour faire apparaitre la douleur. Cependant, il n’existe pas de règle absolue quant au développement de l’hypersensibilité dentaire. En effet, celle-ci peut survenir graduellement ou arriver subitement.

C’est pourquoi en optant pour des soins dentaires préventifs, un professionnel de la santé bucco-dentaire pourra traiter votre hypersensibilité dentaire à ses débuts.

Quelles sont les causes de l’hypersensibilité dentaire ?

L’hypersensibilité dentaire peut provenir de diverses causes. Voyons ensemble quelques-unes d’entre elles.

L’usure de l’émail : une cause fréquente de l’hypersensibilité dentaire

L’usure de l’émail est une des principales causes de l’hypersensibilité dentaire. Bien que cette surface externe de la dent soit particulièrement résistante, il est possible qu’elle s’use avec le temps. Lorsque cette usure devient trop importante, la dentine qui se trouve sous l’émail est donc exposée et peut provoquer une sensibilité dentaire.

Plusieurs facteurs contribuent à dégrader la couche d’émail, notamment :

  • Un brossage trop énergique, trop fréquent ou inadéquat (dans le sens horizontal, à l’aide d’une brosse à dents à soies rigides ou d’un dentifrice abrasif)
  • L’érosion des dents causée par la consommation excessive d’aliments ou de boissons acides, par exemple les boissons gazeuses, énergisantes, les jus d’agrumes ou l’eau citronnée
  • L’abrasion des dents causée par le grincement des dents les unes contre les autres (bruxisme) ou encore la mastication d’aliments durs ou de certains objets (stylos, pinces à cheveux)

La récession des gencives sur le banc des accusés

L’hypersensibilité dentaire peut aussi être causée par la récession des gencives. Ce déchaussement dentaire survient lorsqu’il y a une perte de tissu de la gencive autour de la dent. Elle conduit en outre à l’exposition apparente de la racine de la dent.

La dentine se trouve ainsi au contact direct des aliments, des liquides, du froid, du chaud. Et par un phénomène semblable aux précédents, les dents deviennent alors hypersensibles.

Les récessions gingivales peuvent être dues à un brossage trop vigoureux ou une mauvaise technique de brossage. Une hygiène dentaire insuffisante ou une maladie parodontale, comme une gingivite ou une parodontite, peuvent également en être à l’origine.

Des sensibilités temporaires après certains traitements

Certains traitements dentaires peuvent également donner lieu à une hypersensibilité dentaire. Un blanchiment de dents, un détartrage, l’obturation d’une carie ou une chirurgie gingivale peuvent par exemple générer une certaine sensibilité durant ou après l’intervention.

Ces symptômes diminuent toutefois graduellement et disparaissent totalement après un certain temps, dépendant des soins prodigués. En tout temps, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre dentiste afin d’obtenir des conseils, surtout si la douleur ou l’inconfort persiste après plusieurs semaines.

Traiter l’hypersensibilité dentaire chez votre dentiste

Voilà ! Maintenant, vous en savez un peu plus sur les causes de l’hypersensibilité dentaire. Vos dents sont sensibles ? Pas de panique, plusieurs solutions peuvent vous aider à soulager votre douleur à la maison :

  • Utiliser un dentifrice ou un rince-bouche pour dents sensibles
  • Employer une brosse à dents à poils souples ou ultrasouples
  • Adopter de bonnes habitudes d’hygiène dentaire et une meilleure technique pour se brosser les dents
  • Limiter la consommation d’aliments et de boissons acides
  • En cas de grincement de dents, porter un protecteur buccal durant la nuit

Et bien que fréquente, cette affection ne doit pas pour autant être ignorée. L’hypersensibilité dentaire indique souvent la présence d’une condition médicale qui doit être traitée. Un examen dentaire rigoureux permettra à votre dentiste de déterminer la cause de votre douleur et de vous conseiller le traitement adéquat pour préserver votre santé bucco-dentaire.

Donc, si vos dents sont sensibles ou si vous ressentez une douleur inhabituelle dans votre bouche, n’hésitez pas à contacter le Centre dentaire Mont-Royal. Nos professionnels de la santé bucco-dentaire sauront vous accompagner et vous proposer les soins et les traitements adaptés à votre situation.