Les gencives servent à protéger la racine des dents des bactéries et des résidus alimentaires afin d’assurer leur bonne santé. Mais qu’arrive-t-il lorsque les gencives ne parviennent plus à remplir ce rôle ? Dans ce cas, il est parfois nécessaire d’avoir recours à une greffe de gencives.

Quelles sont les raisons exactes d’effectuer une greffe gingivale ? À quoi s’attendre lors de cette chirurgie et après l’intervention  ? Nos spécialistes vous en parlent dans cet article.

Qui a besoin d’une greffe de gencives?

Tout d’abord, pourquoi réaliser une greffe de gencives ? Qui a besoin de ce type de traitement parodontal ?

La greffe gingivale s’adresse aux personnes aux prises avec des problèmes de récession gingivale. Derrière ce terme un peu flou, se cache en fait un problème de gencives qui apparait généralement lorsqu’une gingivite – une inflammation de la gencive due à l’accumulation de tartre à la surface des dents – n’est pas soignée. Une parodontie peut alors se développer et mener à la destruction des tissus de soutien qui ont pour fonction de maintenir les dents en place, dans leurs alvéoles osseuses.

Les gencives s’amincissent graduellement, se rétractent, ce qui peut mener à l’exposition de la racine dentaire et engendrer des problèmes plus importants. C’est ce que l’on appelle le déchaussement dentaire.

Cette situation peut avoir des origines diverses parmi lesquelles une mauvaise hygiène bucco-dentaire qui aurait entrainé une gingivite chronique, un traumatisme (choc lors d’une activité sportive), le tabagisme, un brossage des dents trop énergique ou l’utilisation d’une brosse à dents avec une soie trop dure, etc.

 À cause du manque de support offert par la gencive, la dent peut finir par se déchausser. La racine exposée est également plus à risque d’être affectée par une carie et éventuellement s’infecter et causer des abcès. Une hypersensibilité dentaire peut aussi être ressentie.

Ainsi, la greffe de gencives pourrait être tout à fait indiquée  pour corriger ces problèmes de déchaussement des dents et les conséquences qui s’ensuivent.

Les types de greffes gingivales

Avant toute chose, votre dentiste procédera à un examen clinique de votre santé dentaire et de vos gencives. Le degré de récession gingivale (c.-à-d., à quel point les gencives sont amincies et les racines « découvertes ») et les possibilités d’évolution de cette condition dans le temps seront évalués avant de proposer une greffe des gencives.

Selon la situation du patient, le chirurgien-dentiste pourra ainsi recommander  le type de greffe gingivale le plus approprié. Voici comment se déroulent les greffes de gencives selon chaque type :

  • Greffe de tissu conjonctif : Ce type de greffe de gencive est le plus courant. Le dentiste procède en pratiquant une incision au niveau du palais et en prélevant un petit morceau de tissu conjonctif qui se trouve sous la couche superficielle. L’incision est ensuite refermée et le tissu conjonctif est suturé à la gencive à l’endroit problématique.
  • Greffe gingivale libre : La greffe gingivale libre s’adresse surtout aux patients qui ont les gencives assez minces. Le dentiste prélève une petite partie du tissu du palais du patient et vient la suturer sur la zone affectée.
  • Greffe pédiculée : Ce type de greffe est pratiqué lorsqu’un patient a une masse plus importante de tissu gingival autour de la dent affectée. Le tissu est directement prélevé de la gencive (pédicule), proche de la racine à recouvrir.

Quelle que soit la greffe gingivale préconisée, celle-ci permet de redonner de la hauteur et de l’épaisseur à la gencive et de recouvrir de nouveau la racine de la dentition jusque-là exposée.

À quoi s’attendre après une greffe gingivale?

Dans les jours et les semaines suivant la greffe, vous devez vous attendre à temporairement modifier certaines de vos habitudes afin de favoriser la guérison. Voici nos conseils pour un prompt rétablissement post-opératoire.

Comment gérer la douleur et l’enflure

Il est normal de ressentir de la douleur au niveau de la greffe une fois que les effets de l’anesthésie locale disparaissent. Pour limiter l’enflure, prenez soin d’appliquer une compresse froide sur la zone douloureuse pendant 10 minutes chaque heure. Des anti-inflammatoires ou des antibiotiques peuvent également être prescrits.

Quoi manger après la greffe

Après la chirurgie-dentaire, il est aussi important d’adapter vos habitudes alimentaires. Durant les premiers jours de votre rétablissement, mangez des aliments mous et tièdes, car ils sont beaucoup plus faciles à ingérer. Évitez également de boire avec une paille, car la succion peut faire bouger le caillot de sang qui recouvre la plaie (et qui contribue pleinement à la guérison !).

Adapter sa routine d’hygiène dentaire

Dans les jours suivant la greffe de gencives, faites attention de ne pas vous brosser les dents trop énergiquement ou d’utiliser la soie dentaire (ou les brossettes interdentaire) trop près de la zone douloureuse pour ne pas l’irriter.

Évitez aussi d’utiliser votre rince-bouche trop vigoureusement dans les 48h suivant l’opération, car cela pourrait défaire les points de suture. Cependant, après cette période, un bain de bouche peut aider à guérir la plaie.

La greffe de gencives au Centre dentaire Mont-Royal

La greffe de gencive est donc une procédure permettant de remédier aux effets d’un  déchaussement dentaire.

Il s’agit d’une intervention chirurgicale mineure dont le taux de succès est excellent et qui permet d’éviter une foule de problèmes de santé dentaire dans le futur. Les bénéfices sont évidents sur le long terme lorsqu’il s’accompagne d’une bonne hygiène buccodentaire.

Au Centre dentaire Mont-Royal, nous proposons de nombreux soins pour assurer la santé des gencives de nos patients. Pour les cas plus complexes, notre parodontiste – une spécialiste des maladies inflammatoires touchant la gencive et l’os au pourtour des dents – saura vous accompagner sur place.

Pour prendre un rendez-vous à notre clinique, n’hésitez pas à nous contacter.

Articles recommandés