Les problèmes d’occlusion dentaire sont bien plus communs qu’on peut le penser. Plus de 70% d’entre nous présentons en effet une occlusion qui n’est pas idéale ! Les gens cherchent souvent à traiter de tels problèmes pour retrouver une meilleure harmonie du visage, mais il est aussi important de savoir que les conséquences d’une malocclusion dentaire peuvent aller bien au-delà d’un souci esthétique.

Apprenez-en plus sur les malocclusions dentaires et leurs effets dans les prochaines lignes.

À quoi correspond une malocclusion dentaire?

L’occlusion dentaire réfère à la relation entre les dents du haut et celles du bas (arcades dentaires supérieures et inférieures).

La mise en occlusion – lorsque les mâchoires se referment et les dents entrent en contact – n’est que rarement déclenchée par notre action volontaire. Au contraire, c’est le plus souvent de manière inconsciente que nous serrons notre dentition, que ce soit en mangeant, lors de la déglutition (en avalant la salive) ou plus simplement au repos.

Une occlusion normale signifie que les dents et les mâchoires sont alignées correctement : les molaires (dents du fond) sont en contact maximal ce qui permet à la mâchoire de se détendre et les incisives supérieures (dents de devant) légèrement en avant et par-dessus celles du bas. Les dents et les mâchoires se  referment alors sans présenter de problème, comme un chevauchement ou un espace entre les dents.

On parle donc de malocclusion dentaire quand au moment de fermer les dents ensemble, des dents du fond (molaire ou prémolaire) s’insèrent mal entre elles ou quand les incisives se positionnent mal, soit trop en avant ou trop en arrière.

Les malocclusions dentaires peuvent être classées selon trois catégories distinctes :

  • Classe I : les molaires sont bien alignées, mais les dents situées à l’avant de la bouche présentent certains problèmes comme un chevauchement, des rotations ou encore des espacements.
  • Classe II : les molaires supérieures sont plus avancées et d’autres problèmes peuvent se manifester, tels qu’un décalage important entre les dents du haut et du bas, une mâchoire supérieure avancée ou un menton reculé.
  • Classe III : ici, les molaires supérieures sont plus reculées et la mâchoire inférieure et le menton sont souvent avancés (on parle de prognathie ou d’occlusion inversée)

Quelles sont les causes des problèmes d’occlusion dentaire?

La plupart des cas de malocclusion dentaire sont héréditaires – par exemple en cas de malformations osseuses et articulaires (au niveau des maxillaires inférieurs ou supérieurs), d‘un mauvais positionnement de la langue, etc. Ainsi, si les parents ont des problèmes de malocclusion, leurs enfants sont plus à risque d’en développer aussi.

D’autres facteurs peuvent cependant entrer en jeu en ce qui concerne les malocclusions dentaires, notamment :

  • La perte prématurée d’une ou plusieurs dents (lors d’un traumatisme ou à la suite d’une extraction dentaire) et qui ne sont pas remplacées (toute dent manquante déstabilise l’ensemble de la dentition) ;
  • Certaines habitudes qui ont un effet sur la mécanique des mâchoires, comme sucer son pouce, se ronger les ongles, etc.
  • Des accidents touchant directement la mâchoire (fracture) ;
  • Le grincement des dents (ou bruxisme)

Les conséquences d’une malocclusion dentaire

Plusieurs conséquences et effets peuvent découler d’une mauvaise occlusion dentaire qui n’est pas traitée par un professionnel de la dentisterie. Plus le délai avant de commencer un traitement de dentisterie ou orthodontique est long, plus les conséquences suivantes risquent de se développer et de s’aggraver :

  • Problèmes fonctionnels : la malocclusion dentaire peut affecter plusieurs aspects de la fonction buccale. Elle peut notamment causer des dysfonctions de mastication, et des problèmes de phonétique, d’élocution et articulatoires qui peuvent avoir des effets sur la santé dentaire et générale à plus long terme. L’usure prématurée des dents est une autre conséquence probable de la malocclusion.
  • Problèmes d’ordre esthétique : les dents « croches », une dentition décalée ou asymétrique et les problèmes de mâchoire peuvent être source de complexes et avoir d’importants effets sur la confiance en soi des patients.
  • Mauvaise santé buccodentaire : les dents mal alignées ou qui se chevauchent sont généralement plus difficiles à nettoyer au brossage. L’hygiène bucco-dentaire étant plus compliquée à assurer, l’accumulation de la plaque et la formation de tartre sont ainsi favorisées et le risque de développer des caries dentaires et des maladies de gencives augmente.
  • Effets sur le développement : les problèmes d’occlusion dentaire peuvent causer des problèmes de développement de la mâchoire et de la mandibule et engendrer des problèmes au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM).

Des douleurs à la mâchoire, des maux de tête, des migraines récurrentes, des acouphènes, un sommeil perturbé par des ronflements ou l’apnée du sommeil, voire le déchaussement d’une ou plusieurs dents sont autant d’autres conséquences possibles des malocclusions non traitées.

Problème d’occlusion dentaire? Informez-vous auprès de votre dentiste

En résumé, les malocclusions dentaires de tout type peuvent engendrer différentes conséquences et avoir un effet significatif sur la vie des personnes qui en sont atteintes.

Si vous pensez que vous ou votre enfant avez un problème d’occlusion dentaire, parlez-en à votre dentiste. Ce dernier est en mesure de vous proposer la meilleure solution selon votre cas particulier et peut même vous référez à des orthodontistes de confiance, des spécialistes qualifiés dans l’alignement des dents et la coordination des mâchoires, si nécessaire.

Pour prendre un rendez-vous au Centre dentaire Mont-Royal et consulter l’un de nos dentistes, n’hésitez pas à nous contacter.

Articles recommandés