Bien que fréquent et normal chez l’enfant, une dent qui bouge chez un adulte n’est pas à prendre à la légère. Les causes d’une telle mobilité sont nombreuses. Il n’est cependant pas difficile d’en détecter les principaux symptômes.

Perte de stabilité, impression d’allongement de la dent, récession de la gencive, saignement lors du brossage et sensibilité dentaire sont les principaux signaux précurseurs d’une dent qui bouge.

Le Centre Dentaire Mont-Royal vous présente les différentes causes probables à l’origine d’une dent qui bouge, et les solutions qui se présentent à vous pour la soigner.

Les causes d’une dent qui bouge

À l’âge adulte, une dent ne bouge pas sans raison. Il se peut que vous remarquiez d’abord une gêne lors du brossage ou au moment d’utiliser un fil dentaire.

Voici les causes principales d’une dent qui bouge :

  • Une maladie parodontale,
  • Le bruxisme,
  • Un traitement orthodontique trop intense,
  • Un brossage trop vigoureux.

Une maladie parodontale

L’accumulation de bactéries sur les dents, mais surtout au niveau des gencives, entraîne dans certains cas l’apparition de plaque et de tartre sur les dents.

Cette infection provoque tout d’abord une inflammation de la gencive, qui peut alors gonfler, rougir, être douloureuse, voire saigner lors du brossage. Ce premier stade est appelé gingivite.

Si elle n’est pas traitée à temps, l’infection des gencives se propage aux ligaments et à l’os. Il n’est alors plus question d’une gingivite, mais d’une parodontite. C’est à ce moment que vos dents peuvent commencer à se déchausser.

Une parodontite provoque une impression de dents plus longues, de dents qui bougent légèrement, de la sensibilité dentaire ainsi que l’apparition d’abcès au niveau de la gencive.

Les problèmes et maladies des gencives sont à l’origine de 70 % à 80 % des pertes de dents chez l’adulte. Contactez le Centre Dentaire Mont-Royal dès l’apparition des premiers signes d’une maladie parodontale.

Le bruxisme

Le bruxisme est le grincement des dents du bas contre celles du haut sans qu’il y ait mastication. Cette pathologie a souvent lieu la nuit, et entraîne l’usure des dents voire un déchaussement, la perte des tissus dentaires ou encore une fracture de la dent.

Un traitement orthodontique trop intense

Un traitement orthodontique trop intense et trop rapide sur une dent peut être à l’origine d’une fragilisation de la gencive. Cette séquelle provoque alors une dent qui bouge.

Un brossage trop vigoureux

Une mauvaise technique de brossage, ou encore l’utilisation d’une brosse à dents à poils durs peuvent fragiliser les gencives et les dents.

Au même titre qu’un traitement orthodontique, ce sont la traction et la pression exercée sur les dents qui sont à l’origine du déchaussage dentaire.

Un traumatisme à l’origine d’une dent qui bouge

Une impression de dent qui bouge, c’est peut-être tout simplement dû à un choc ou à une chute.

3 types de traumatismes sont à distinguer lors d’un choc :

  1. On parle de luxation incomplète ou subluxation lorsque la dent bouge dans son alvéole. Il s’agit du traumatisme limité puisque seule la dent semble avoir été touchée.
  2. Plus importante, la fracture radiculaire touche la dent à sa racine. Quel que soit le traumatisme, il est nécessaire d’avoir recours à une radiographie pour identifier la gravité du choc.
  3. Enfin, la fracture radiculaire peut être associée à une fracture de l’os alvéolaire, que l’on nomme alors fracture alvéolo-dentaire. Ce traumatisme touche également les dents adjacentes ou antagonistes, entraînant la mobilité de plusieurs dents.

Les solutions face à une dent qui bouge

De nombreuses solutions existent face à une dent déchaussée, notamment en fonction de l’importance, mais également de l’origine de cette mobilité.

Quelle qu’en soit la cause, un rendez-vous chez le dentiste s’impose, afin de ne pas risquer de causer la perte de la dent.

Traiter la maladie parodontale chez un dentiste spécialisé

S’il s’avère que votre dent qui se déplace est due à une gingivite ou une parodontite, alors le traitement dépendra du stade d’inflammation. Il est alors impératif de prendre rendez-vous avec un dentiste spécialisé en parodontie.

Un traitement de désinfection de la bouche est généralement réalisé, de même qu’un nettoyage intégral des dents, des racines et des gencives afin d’éliminer toute présence de bactérie et de tartre dans votre bouche. On parle alors de détartrage parodontal et de surfaçage radiculaire.

Cette seconde procédure permet d’enlever le cément et la surface de la dentine afin d’éliminer toute trace de bactéries et autres organismes indésirables tels que le tartre. La racine dentaire est alors lissée, de manière à favoriser une meilleure cicatrisation, et éviter par la même occasion que d’autres bactéries viennent s’y loger à l’avenir.

Si des abcès sont présents, un sondage des poches est alors réalisé. En complément, un traitement à base d’antibiotique peut être nécessaire.

En cas de parodontite avancée, un traitement chirurgical sera envisagé par votre dentiste. Cette opération permet l’assainissement de la racine dentaire, une stabilisation et un renforcement de la dent qui bouge.

Suite à une parodontite, une très grande vigilance est requise pour ne pas laisser les bactéries s’installer à nouveau. Il est alors conseillé de réaliser un bain de bouche antibactérien plusieurs fois par jour.

Traiter le bruxisme, avec un psychologue plutôt qu’un dentiste

Le bruxisme n’est pas une pathologie qui se traite en tant que tel. L’utilisation d’orthèses (gouttières) la nuit permet de limiter le grincement des dents.

Le traitement est plus souvent psychologique que dentaire. Le bruxisme est connu pour être causé par le stress. Une consultation chez un psychologue peut être recommandée pour traiter votre bruxisme.

Remplacer une dent, un traitement parfois nécessaire

C’est ce qui peut arriver si la prise en charge est trop tardive ou que le traumatisme est trop important. Plusieurs méthodes existent heureusement pour remplacer votre dent.

Le pont dentaire est utile pour remplacer une ou plusieurs dents manquantes en reliant les deux dents saines adjacentes. Attention cependant, une pression est appliquée aux dents saines.

Une autre technique de prosthodontie consiste à installer un implant à la place de la dent manquante. Cette racine artificielle permet d’accueillir une couronne.

Enfin si plusieurs dents manquent et qu’aucune dent saine ne peut supporter un pont dentaire, une prothèse dentaire reste alors la meilleure solution.

La prévention : le meilleur moyen d’éviter une dent qui bouge

La prudence est le maître mot d’une bouche saine. Elle s’applique à plusieurs niveaux.

Un brossage des dents deux fois par jour matin et soir est primordial pour garder une bouche saine. Un brossage dure 2 minutes et il est recommandé d’attendre 30 minutes après le repas pour le réaliser efficacement, en faisant des mouvements circulaires.

En amont du brossage, l’utilisation du fil dentaire et d’un bain de bouche peut prévenir les dents qui bougent.

Enfin, il est important de prendre un rendez-vous chez le dentiste tous les ans pour vérifier que tout va bien et, le cas échéant, effectuer un détartrage afin de garder une bouche saine.

Articles recommandés